CHOIX DE VIE :

Une Chronique de Quelques Décisions Personnelles
CHOIX DE VIE : une oeuvre de T Newfields


Âge 1 :
Ramper ou marcher ?

Âge 2 :
Déféquer librement ou utiliser les latrines ?

Âge 7 :
Aller à l'école et étudier ce que tout le monde est censé savoir ?
Ou rester à la maison ? Examiner ce en quoi vous croyez
Vous aidera à grandir ?

Âge 18 :
Étudier davantage pour obtenir un « meilleur » emploi ?
Ou travailler en observant la vie palpiter ?

Âge 20 :
Croire ce que prêcheurs, gourous, rabbins ou imams revendiquent ?
Ou soupçonner que toutes les déclarations
Sur la « vérité universelle » sont toutes aussi boiteuses ?

Âge 30 :
Vivre seul et indépendant ?
Ou être avec quelqu’un, en faisant constamment des concessions ?

Âge 40 :
Rester avec le même partenaire, même si cela semble morne ?
Ou voyager seul vers une vallée lointaine ?

Âge 55 :
Essayer de guider les autres afin qu’ils ne fassent pas
Les mêmes erreurs que vous ?
Ou reconnaître que personne ne veut de conseils
Et que commettre des erreurs fait partie de la vie ?

Âge 65 :
Prétendre que vous comptez « vraiment »
Et que votre vie est importante, d'une manière ou d'une autre ?
Ou sourire du simple vide qu’est l'existence
Et de l'insignifiance de tout ce qui est admis ?

Âge 77 :
Devenir cendres dispersées en mer ?
Ou fertiliser la terre qui vous nourrissait ?

Linda : Je n'aime pas le ton nihiliste de ce poème.
Ron : (ignorant Linda) Je pense que chaque personne doit prétendre que sa vie est, d’une manière ou d’une autre, importante ; même si à long terme, elle ne l'est peut-être pas – du moins de n’importe quelle façon qu’on puisse le comprendre.
Lis : (ignorant Ron) Nous devrions être passionnés par nos rêves. Ceux qui n'ont pas de passion sont des morts-vivants et incapables de quoique ce soit de valable.
Lex : (un peu sarcastique) Oui, bon, nos algorithmes de conversation ne sont-ils pas déjà définis ? La plupart du temps, nous sommes tous trop prévisibles !